L'approche thérapeutique

C'est dans un profond respect du "concept thérapeutique", que Jean Michel Spanoghe vous reçoit dans son cabinet de consultation. Dans son approche, il ne fera pas de discrimination entre ce que d'aucuns ont défini comme ostéopathie classique, fonctionnelle, fluidique, crânio-sacrée, viscérale, énergétique... Mieux, il associera dans une parfaite harmonie ses différents axes d'expertises et d'investigations pour mieux appréhender, comprendre et guérir les maux de ses patients.

 

 

L'approche thérapeutique, dont jean Michel Spanoghe aspire, se veut d'abord moderne et humaniste des dysfonctionnements "psycho-fonctionnels" dont le signe d'appel principal se situe au niveau du système musculo-squelettique.

 

L'approche thérapeutique tout comme le traitement tient compte de :

1. L'anamnèse et tests cliniques classiques comme ostéopathiques

2. La mise en place d'un diagnostic d'exclusion éventuel de la pathologie pour ne pas la soigner

3. L'analyse du comportement général de la personne

4. L'analyse des dysfonctions d’origine émotionnelle.

5. Une "prescription" individualisée éventuelle en fin de séance sur les plans, kinétique, comportemental et diététique.

 

Le praticien observe et piste, les mots, les gestes, la posture, le fonctionnement et la structure du patient. Il tient compte du diagnostic différentiel entre les dysfonctions mécaniques pures et les dysfonctions mécano-psycho-somatiques.Suivant un protocole dicté et très précis, il utilise un "contact manuel empathique" et un langage thérapeutique approprié.

Cette approche autorise la libération émotionnelle si nécessaire et dans tous les cas potentialise grandement l’effet thérapeutique de tout traitement ostéopathique. Tout en tenant de des impacts traumatiques sur la personne, il ne traite pas "l'évènementiel" d'ordre plus psychologique

La réflexion de la recherche de Jean Michel Spanoghe, comme de son approche thérapeutique sont nées à contrebalance de la logique mécaniste d'une société qui, sous l'emprise d'un "courant scientiste réductionniste" en quête d'une certaine reconnaissance, a lesté l'art ostéopathique de sa dimension psycho-fonctionnelle. Poussée par des études en neuro-science, la "dimension psycho-fonctionnelle" reprend enfin sa place dans toute approche thérapeutique contemporaine, dont le Centrage Ostéopathique Sensitif® et la Somatic Experiencing® font parties.

 

Cette "dimension psycho-fonctionnelle" respecte deux notions propres au vivant:

1. L'information et ses relations, soit l'épigénétique,

2. l'auto-guérison.

 

Avec l'Homme, on peut en ajouter une troisième, trop souvent sous estimée, qui l’accompagne à chaque instant de sa vie : la recherche de sens.

La médecine ostéopathique moderne consiste en une approche globale du corps, manuelle, qui inclut aussi le conscient, l'inconscient et le sens que "le patient peut mettre sur un vécu."

Bien loin d’une psycho-thérapie classique, la méthodologie de travail utilisé se veut moderne ou originale, soit à la frontière entre l’ostéopathie, "l’hypnose de Milton Erikson et les bases de  médecine traditionnelle chinoise.

Le praticien observe,…récolte, transmet des informations au patient en "état de conscience modifié",… et de le soigner par une approche ostéopathique manuelle.
Le but est d’aider le patient à tendre vers un juste équilibre physique entre mobilité et stabilité du corps. Le traitement ostéopathique inclut l’éveil des sensations et l’expression émotionnelle. Ceci mobilise puissamment les processus naturels d’autoguérison.

Le travail thérapeutique s'adresse à tout problème mécanique fonctionnel qui contient des strates émotionnelles et/ou comportementales.

Il met l'accent sur :

1. Le centrage du thérapeute pour aiguiser ses facultés d'écoute, d'observation et d'empathie.

2. La pose d'une attitude thérapeutique par des stratégies relationnelles verbales et non-verbales pour les patients " relationnels ", les patients " passifs " et les patients " fermés ".

3. Une anamnèse spécifique qui permet de mettre en évidence un problème d'ordre émotionnel ou non.

4.Plusieurs pôles d'observation qui portent sur la morpho-psychologie fonctionnelle selon les médecines traditionnelles chinoise et ayurvédique, sur les chaînes musculaires (GDS), sur les signaux neuro-végétatifs du cerveau reptilien, sur le corps émotionnel, et sur la façon dont le patient utilise son énergie dans son corps en mouvements, sur les 5 fonctionnements psycho-moteurs décrit par Wilhelm Reich, Alexander Lowen et dernièrement par Larry Heller.

5.La mise en évidence des zones de tension, des dysfonctions ostéopathiques et des zones du corps oubliées.

6.La mise en place d'une stratégie thérapeutique personnalisée et individualisée qui aura pour but d'harmoniser les blocages articulaires, de normaliser les zones de tension, de libérer la respiration, d'équilibrer le système neuro-végétatif et la posture, et de conforter le patient dans des sensations confortables retrouvées.

7. Des conseils d'hygiène comportementale sur le plan du mouvement et de la diététique peuvent être ajoutés.