La ISP en quelques mots Quand Consulter ? Approche thérapeutique Faq Sources complémentaires

 

L' Integral Somatic Psychoterapy ®

Selon Raja Selvam

 

Comment accompagner un Système Nerveux Humain avec des difficultés d’ordre cognitif, émotionnel, comportemental, relationnel, tant physique que spirituel ? Comment accompagner avec pertinence des troubles tels que : l’attachement, la régulation des affects, le stress, les traumatismes ?


Tout ce qui se relève de l’expérience humaine, comme de penser, ressentir, se souvenir, imaginer, agir, être en relation, de l’expression verbale ou non, provient de Trois dimensions propres à l’être, soit une dimension physique, une dimension subtile, enfin, une dimension absolue ou de conscience. Que ce soit, le mathématicien et biologiste Emile Pinel, le biologiste et biochimiste Ruppert Sheldrake, le neurologue et psychologue Antonio Damasio, le physicien Karl Pribam, le physicien Konstantin Korotkov, le neurophysiologiste Irwin Korr accompagné des ostéopathes de la toute première génération, presque Tous sont d’accord pour accorder la primauté à notre cerveau et à un degré moindre à notre corps physique comme étant le point de départ et l’arrivée de toutes les expériences humaines. Cette primauté a cependant fortement limité notre compréhension de la psychologie, de l’espace plus large dans lequel les expériences humaines prennent leurs origines et se jouent.

 

Comment dès lors, ces trois champs, ces trois dimensions de l’être, ces trois corps interagissent-ils entre eux pour générer la somme de toutes nos expériences ? Comment ces champs peuvent ils se déréguler suite à des situations perturbantes et ainsi bloquer les processus de la vie ? Comment enfin, rendre ces trois dimensions plus ouvertes, plus disponibles, régulées comme équilibrées, soit en meilleure interaction les unes avec les autres ? Comment réguler des affects, des problèmes liés à l’attachement, au stress, les traumatismes liés aux stades du développement en recontactant avec précision : le rôle du corps, de l’énergie y circulant, de la conscience comme générateur ou perturbateur d’expériences psychologiques d’une part, comme facilitateur ou inhibiteur de la physiologie ou de l’auto-régulation d’autre part ?


Les différentes couches de notre corps physique tels :

  • le système musculaire associé au système nerveux périphérique
  • les viscères associés au système nerveux autonome
  • le système nerveux central.

Ces différentes couches contribuent à générer certaines expériences ou de s’en défendre comme le démontre la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique.

Notre corps est bien défini comme précis ou circule une énergie particulière ou subtile qui se rassemble ou non au niveau des Plexus ou zones bien répertoriées. Cette énergie circulante contribue aussi bien à créer ou se défendre contre les différents aspects de l’expérience humaine.

Le corps physique comme le corps subtil interagissent entre eux pour créer ou se défendre contre divers aspects de l’expérience humaine.

De réguler, contenir ou soutenir les différentes couches qui composent la dimension physique comme les éléments constituant la dimension subtile, de leur permettre d’interagir entre elles, soit permet d’accéder, soutenir et réguler l’affect ainsi que l’attachement.

D’achever, ces divers aspects de l’expérience humaine qui sont à l’origine des difficultés chez la personne, en se réappropriant un « agir » traumatique.  

Le corps physique comme le corps subtil interagissent entre eux pour créer ou se défendre contre divers aspects de l’expérience humaine